2, rue des Tilleuls F54620 BAZAILLES

Home » Uncategorized » Bazailles, village des mines et des champs

Bazailles, village des mines et des champs

Bazailles des Mines et Bazailles des Champs,
par Catherine MINNE

bazailles_eglise
Campé au milieu de terres agricoles, Bazailles s’étire tout en long depuis Ville au Montois jusqu’à Boismont et Mercy-le-Bas, bordé par la Crusnes et le ruisseau de Baslieux. Dénommé au fil des siècles successivement Baselles, Vaselles, Baseilles, et enfin Bazailles, cette appelation provient du latin Basilica, église contenant des reliques.

Carrée et massive, la tour-clocher de l’église Saint Martin est impressionnante : cette église fortifiée témoigne de l’insécurité vécue par les lorrains depuis le Moyen-Âge. Loin de la protection des châteaux, les communautés rurales ont parfois transformé leur église en forteresse. Contrastant avec cet aspect sévère et imposant, adossé à la façade extérieure, un émouvant Christ aux membres entravés est sculpté dans la pierre locale.

Construit sur le plan du village-rue lorrain, Bazailles offre beaucoup de charme avec ses maisons mitoyennes, ses grandes fermes souvent bordées par de larges usoirs. Au-délà de la verdoyante place de l’ancien lavoir, trois tilleuls majestueux invitent à poursuivre la promenade…

Boismont - la Mine de BazaillesCe caractère rural et agricole n’est pas le seul aspect du village : en descendant vers la Crusnes, on découvre que le village est riche aussi d’un passé minier. En 1929 naît la société des Mines de Bazailles pour l’extraction du minerai de fer. La mine a occupé jusqu’à 800 personnes. Les travailleurs ont pu pendant un temps bénéficier de terrains de sport, piscine couverte (une des seules dans la région), transports scolaires, école d’apprentissage. Ces avantages ont perduré jusqu’en 1965, date des premiers licenciements.

Les ouvriers habitaient Mercy-le-Bas, les employés à Boismont, les dirigeants à Bazailles même, au lieu-dit Mainbottel. Bazailles fut la dernière mine marchande en activité du Pays-Haut et ferma définitivement en 1981. Le site, partagé entre Mercy-le-Bas, Boismont et Bazailles est aujourd’hui reconverti en zone artisanale, les terrains de sports ayant été conservés et l’école transformée en un accueillant restaurant.

Bazailles aujourd’hui : La façade de la mairie a été ravalée, et les abords aménagés. La salle des fêtes est flambant neuve. L’assainissement est à l’étude et la municipalité, après avoir embelli la place, projette de restaurer le lavoir. Un atout supplémentaire pour ce charmant village de 201 habitants.

Comments are closed.